Au cours de l’année écoulée, le monde bahá’í a connu de nombreux développements importants à l’approche du deuxième bicentenaire.

Bilan 2019 – Une année de développements historiques

December 31, 2019

En jetant un regard sur l’année 2019, le Bahá’í World News Service nous donne un bref aperçu des développements dans la communauté mondiale bahá’íe et des célébrations extraordinaires qui ont eu lieu à travers le monde en l’honneur du deuxième bicentenaire historique.

Au cours de l’année écoulée, le monde bahá’í a connu de nombreux développements importants à l’approche du deuxième bicentenaire.

200e anniversaire de la naissance du Báb

Le 200e anniversaire de la naissance du Báb, précurseur et annonciateur de la foi bahá’íe, dont le ministère dramatique a ouvert la voie à l’apparition de Bahá’u’lláh, a été célébré en octobre 2019. Ce bicentenaire a été célébré dans le monde entier du niveau local au niveau international.

Dans les villages et les quartiers du monde entier, les préparatifs du bicentenaire ont commencé des mois à l’avance, provoquant une intensification sans précédent des activités de développement communautaire et une effusion d’œuvres artistiques pour marquer l’occasion, réfléchir à sa signification et rappeler l’importance de la vie du Báb. À l’approche de l’anniversaire, le News Service a rendu compte de ces préparatifs et de ces célébrations dans chaque continent : Afrique, Amériques, Asie, Australasie et Europe. Sur la base de ce qui avait été appris en 2017, les célébrations étaient beaucoup plus largement basées, à cette occasion, au niveau local.

Diapositives
27 images
Projet de service à Ebreichsdorf, en Autriche, entrepris par un groupe de jeunes au cours de la période du bicentenaire.

Des évènements notables ont cependant eu lieu au niveau national. Au Royaume-Uni, la British Library a inauguré une remarquable exposition présentant des exemples des textes originaux de la Foi et a accueilli pour l’occasion une pièce acclamée à un seul acteur ; en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis, des membres du parlement ont commémoré le bicentenaire, reconnaissant les contributions de la communauté bahá’íe à la vie de la société ; et en Inde, la communauté bahá’íe du pays a organisé une réception spéciale pour le président Ram Nath Kovind.

Diapositives
27 images
Une célébration du bicentenaire organisée dans les bâtiments du Parlement de Nouvelle-Zélande comprenait une présentation de cette toile artistique en tissu tapa réalisée en l’honneur du bicentenaire et qui représente le tombeau du Báb au milieu des 19 terrasses sur le mont Carmel.

Au Centre mondial bahá’í, le président israélien Reuven Rivlin a visité le tombeau du Báb pour honorer le bicentenaire. À une autre occasion, une réceptiona été organisée pour les responsables de la communauté et les terrasses du mont Carmel ainsi que le tombeau du Báb ont été ouverts à des milliers de visiteurs au cours d’un programme spécial de deux nuits.

Les bureaux de la Communauté internationale bahá’íe ont honoré le bicentenaire en réunissant des dignitaires et d’autres responsables pour examiner la pertinence des enseignements du Báb et de Bahá’u’lláh par rapport avec conditions du monde d’aujourd’hui.

Un film commandé pour le bicentenaire, L’aube de la lumière , a été projeté dans d’innombrables endroits à travers le monde. Le film suit la recherche personnelle de vérité et de sens entreprise par des personnes de différentes parties du monde.

Diapositives
27 images
La communauté d’Achgabat, au Turkménistan, a organisé une projection du film L’aube de la lumière dans le cadre des célébrations en l’honneur du 200e anniversaire de la naissance du Báb.

Des aperçus des célébrations ont été présentés sur le site web Bicentenary.Bahai.org une lettre de la Maison universelle de justice écrite pour l’occasion est également disponible.

Le mausolée de ‘Abdu’l-Bahá

Cette année, la Maison universelle de justice a révélé les plans pour la construction d’une structure sacrée, originale dans sa conception, qui sera érigée pour honorer ‘Abdu’l-Bahá, qui occupe une position unique dans l’histoire religieuse. En mai, la Maison de justice a annoncé son choix de l’architecte du mausolée et, en septembre, elle a dévoilé le concept architectural de la structure.

Le mausolée sera construit à proximité du jardin de Ridván à Acre, un lieu saint qui est visité lors du pèlerinage bahá’í, un voyage spirituel en Terre sainte parcouru chaque année par des milliers de personnes du monde entier.

Diapositives
27 images
Projet architectural du mausolée de ‘Abdu’l-Bahá, montrant son entrée principale.

Les maisons d’adoration bahá’íes

Au cours de l’année écoulée, le News Service a couvert de nombreux articles qui relatent ce qu’on découvre de l’impact social des temples bahá’ís dans les communautés à travers le monde et les avancées dans la construction des nouvelles maisons d’adoration au Kenya, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Vanuatu.

Diapositives
27 images
Une troupe de danse se produit lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la maison d’adoration bahá’íe locale sur l’île de Tanna, au Vanuatu.

Un podcast en deux parties (Partie 1 | Partie 2 – en anglais) reprend les entretiens avec les participants à un rassemblement spécial qui a réuni des représentants de 10 pays pour explorer les idées qui voient le jour concernant ces édifices. Dans un autre podcast (en anglais), des représentants d’une communauté en Ouganda, où un temple existe depuis plus de 50 ans, ont exploré comment la prière collective influence la société dans son ensemble.

Au Chili, le temple a récemment été distingué pour son impact transformateur sur la société et pour être « l’expression des valeurs humanistes de justice, de respect, d’égalité et d’inclusivité ». En Inde, la communauté bahá’íe a organisé un symposium pour examiner comment les lieux d’adoration peuvent aider à unir les gens et à stimuler une profonde réflexion sur la réalité spirituelle et les questions fondamentales de la vie.

Diapositives
27 images
La maison d’adoration de l’Amérique du Sud a reçu le prestigieux prix international du Royal Architectural Institute du Canada.

Publications en ligne et imprimées

L’année écoulée a vu la publication de nouvelles sélections des Écrits de Bahá’u’lláh et de ‘Abdu’l-Bahá, ainsi que le lancement de nouveaux sites internet – la publication de Bahá’í World et de News Service en espagnol et en français.

Un nouveau volume des Écrits mystiques de Bahá’u’lláh a été publié en anglais, en février, sur internet et sous forme imprimée. Il comprend une traduction de l’une des plus connues de ses œuvres poétiques, Rashh-i-’Ama, « Les nuées du plus haut des cieux ». En mai, 67 sélections des écrits de ‘Abdu’l-Bahá ont été publiées pour la première fois, en anglais, sur la Baha’i Reference Library (Bibliothèque de référence bahá’íe). En août, plusieurs collections d’images de la Baha’i Media Bank (Banque médiatique bahá’íe) ont été mises à jour.

Diapositives
27 images
Un nouveau volume d’écrits mystiques de Bahá’u’lláh, The Call of the Divine Beloved, a été mis à disposition sur papier et en ligne en février.

Développement économique et social

Le News Service a rendu compte cette année de différents exemples d’avancées dans les efforts de développement économique et social bahá’ís. À Macao, une école d’inspiration bahá’íe, qui cherche à développer l’excellence intellectuelle et morale de ses élèves, a célébré son 30e anniversaire. En Zambie, des processus éducatifs de plusieurs décennies ont pris de l’ampleur avec l’ouverture de nouveaux établissements d’enseignement dans deux régions du pays. Un épisode de podcast a exploré la façon dont un groupe de jeunes femmes de l’Inde a aidé leurs communautés à surmonter les attitudes superstitieuses qui ont ostracisé les femmes depuis des générations. Le News Service a également rendu compte de la manière dont, au Mozambique, une communauté unie et pleine d’espoir s’est mobilisée pour contribuer aux efforts de relèvement après le cyclone Idai.

Diapositives
27 images
Cérémonie d’inauguration des nouveaux établissements d’enseignement à Mwinilunga, en Zambie.

De plus, le conseil d’administration de cinq membres de l’Organisation bahá’íe de développement international, nouvellement créée, a tenu sa première réunion en janvier pour se concerter sur ses objectifs et son travail. La création de cette nouvelle institution au niveau international laisse présager d’importantes avancées dans ce domaine dans les années à venir.

Participation aux discours de la société

En 2019, les efforts de la communauté bahá’íe pour contribuer à l’amélioration de la société au niveau de la réflexion sont restés un thème prédominant couvert par le News Service.

La Communauté internationale bahá’íe a participé cette année à des forums sur l’égalité des femmes et des hommes, le rôle de la religion dans le développement, le rôle des communautés locales dans l’aide humanitaire et l’état d’avancement de la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Les communautés nationales du monde entier ont participé à de nombreux forums où des questions contemporaines intéressant leurs sociétés étaient examinées par les gouvernements et les acteurs de la société civile. Les thèmes explorés dans ces communautés ont inclus le rôle de la religion dans la promotion d’un changement social constructif, l’unité raciale et les questions concernant le développement économique et social.

Diapositives
27 images
Dans un épisode du podcast du Baha’i World News Service, deux représentants de la communauté bahá’íe d’Australie ont discuté de ce qu’ils apprennent sur le pouvoir de la consultation pour développer une plus grande unité de pensée et d’action dans la société.

En Espagne, la communauté bahá’íe a accueilli des journalistes éminents lors d’une table ronde sur l’impact des médias sur la cohésion sociale et la montée de la radicalisation. Au Canada, lors d’une séance de la Commission parlementaire sur la lutte contre le discours de haine sur internet, des représentants de la communauté bahá’íe ont souligné l’importance de cultiver un cadre moral solide pour comprendre et analyser les médias en ligne. En Italie et au Kiribati, les communautés bahá’íes ont exprimé aux présidents de leurs pays respectifs un espoir commun d’une société unifiée. Une interview en podcast avec des représentants de la communauté bahá’íe d’Australie a souligné le pouvoir de la consultation pour développer l’unité de pensée et d’action dans la société. Aux États-Unis, la Chaire bahá’íe pour la paix mondiale à l’université du Maryland, College Park, a organisé plusieurs conférences sur des questions actuelles, notamment l’avenir des villes et la relation inséparable entre la promotion de la femme et la création de sociétés prospères et pacifiques.

Diapositives
27 images
En juin, plus de 70 personnes ont assisté à une session, animée par un représentant bahá’í, sur le rôle de la religion dans le développement. Cette session s’inscrivait dans le cadre des Journées européennes du développement, une importante conférence internationale à Bruxelles. (Photo : EDD Bruxelles)

Le News Service a également rendu compte de l’importance de la participation des jeunes aux discours sociaux. En Nouvelle-Zélande, les jeunes ont exploré des questions cruciales telles que l’unité raciale, aux Pays-Bas l’environnement et en Allemagne le rôle distinctif de la jeune génération dans la contribution à la transformation sociale.

Diapositives
27 images
Six finalistes ont pris la parole lors des Race Unity Speech Awards à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Cet évènement annuel est organisé par les bahá’ís, la police nationale et d’autres partenaires. (Crédit photo : Ben Parkinson)

Persécution des bahá’ís en Iran et au Yémen

Dans le contexte de ces avancées à l’échelle mondiale, la persécution des communautés bahá’íes en Iran et au Yémen s’est poursuivie.

Au début du mois de décembre, les Nations unies ont condamné les violations persistantes des droits de l’homme par l’Iran, alors que la communauté bahá’íe du pays continue de souffrir sous le poids de la persécution systématique parrainée par l’État. Lors des célébrations du bicentenaire de la naissance du Báb, les autorités iraniennes ont effectué des descentes dans des foyers (en anglais), arrêté des bahá’ís et mis sous scellés des entreprises qui étaient fermées pour l’observance des jours saints. Au cours de l’année, les bahá’ís en Iran ont subi des persécutions continues, dont des arrestations à répétition et des perquisitions de domiciles, plusieurs affaires portées devant les tribunaux entraînant dans certains cas des peines allant jusqu’à 10 ans de prison et le maintien de l’expulsion des étudiants de l’université à cause de leur religion. De nombreuses entreprises appartenant à des bahá’ís restent sous scellés sur ordre des autorités locales.

Diapositives
27 images
Une commission de l’Assemblée générale des Nations unies a exprimé sa vive préoccupation face aux attaques continues contre les minorités religieuses en Iran, dont les bahá’ís. Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, s’adresse à l’Assemblée générale lors d’une récente session. (Photo ONU/Cia Pak)

Au Yémen, six bahá’ís sont toujours détenus à Sanaa, dont l’un, Hamed bin Haydara, est sous le coup d’une condamnation à mort. Ces six personnes ont été détenues entre deux ans et demi et six ans chacune. Lors des audiences d’appel de M. Haydara, l’accusation a fait pression à plusieurs reprises sur le tribunal non seulement pour qu’il confirme le verdict d’exécution, mais aussi pour qu’il expulse tous les bahá’ís et leur interdise l’entrée dans le pays. En septembre, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a condamné la persécution des bahá’ís par les Houthis.