Le président de l’Inde honore le bicentenaire historique du Báb

December 22, 2019
La communauté bahá’íe de l’Inde a organisé une réception pour le président du pays et plus de 160 dignitaires, dirigeants religieux et de la société civile, universitaires et artistes.

NEW DELHI — En l’honneur du 200e anniversaire de la naissance du Báb, le président de l’Inde, Ram Nath Kovind, ainsi que plus de 160 dignitaires, responsables religieux et de la société civile, universitaires et artistes, se sont rassemblés au Centre national bahá’í du pays à l’occasion d’une réception historique.

S’adressant à l’assemblée, le président Kovind a déclaré que « les contributions faites par la communauté bahá’íe de l’Inde, avec d’autres personnes, dont plusieurs sont présentes à cette réunion, ont aidé à construire des communautés dynamiques partout en Inde ».

« Cela implique de travailler à l’éducation tant des filles que des garçons, d’élargir le concept d’adoration pour y inclure le travail effectué dans un esprit de service, et de chercher à réaliser tout à la fois des progrès spirituels, sociaux et matériels », a-t-il poursuivi.

Diapositives
4 images
Le président indien, Ram Nath Kovind, s’adressant aux invités d’une réception au Centre national bahá’í à New Delhi, en l’honneur du bicentenaire de la naissance du Báb.

À propos de cet évènement, Nazneen Rowhani, secrétaire de l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís de l’Inde a observé que « ce fut un immense honneur pour la communauté bahá’íe de recevoir le président lors de cette réunion historique. Et ce fut aussi une occasion de faire état, avec le président Kovind, de l’avancement de la foi bahá’íe en Inde ».

La communauté bahá’íe du pays s’est concentrée sur la culture de la paix au niveau local et sur des contributions à la pensée dominante relative à l’harmonie sociale, ce qui comprend la mise en place d’établissements scolaires qui mettent autant en avant l’éducation matérielle que l’éducation spirituelle, ainsi que la participation au dialogue social relatif au statut de la femme, aux droits et au bien-être des enfants, et à la coexistence religieuse.

Afin d’exprimer sa reconnaissance, la communauté bahá’íe a présenté au chef de l’État une plaque faite du même marbre que celui employé lors de la construction de la maison d’adoration bahá’íe à New Delhi. Ce temple est l’une des constructions les plus connues en Inde et est devenu aux yeux de la population un symbole d’unité et un lieu d’adoration et de méditation pour des milliers de visiteurs de tous les horizons qui le visitent chaque jour.

Lors de cette réunion, le président a lui-même accueilli chaque participant, dont plusieurs jeunes œuvrant dans leurs communautés pour le changement social. Le président Kovind était accompagné de son épouse et de leur fille. C’était la première visite d’un président de l’Inde au Centre national. Évoquant les communautés bahá’íes à travers le monde, le président Kovind a affirmé que « ces communautés se sont définies par leur engagement envers l’unité de l’humanité ; elles font ainsi écho à la noble tradition indienne du Vasudhaiva Kutumbakam, une référence à un adage indien bien connu selon lequel « le monde est une seule famille ».

Diapositives
4 images
Le président Ram Nath Kovind et sa famille posant pour une photo avec les membres de l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís de l’Inde.