Visite du président d’Israël au Centre mondial pour honorer le bicentenaire dans le contexte d’une vague de commémorations à Haïfa et dans le monde entier

October 28, 2019

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í — Dimanche, le président d’Israël, Reuven Rivlin, est venu à Haïfa pour honorer le 200e anniversaire de la naissance du Báb.

Cette visite fait suite à une réception récente pour les dirigeants locaux et à l’ouverture spéciale en soirée du mausolée du Báb et des terrasses sur le mont Carmel, qui a vu plus de 16 000 visiteurs parcourir les jardins bahá’ís, beaucoup d’entre eux entrant dans le mausolée, dans une atmosphère de joie, de respect et d’harmonie sociale. Un court métrage sur le Báb a été projeté à la réception du bicentenaire.

Ce court métrage sur le Báb a été présenté aux dirigeants locaux et aux dignitaires lors de la réception pour le bicentenaire (en anglais).

« Les valeurs de tolérance et de respect sont bien intégrées dans les deux villes où se trouve le Centre mondial bahá’í – Acre et Haïfa –, a déclaré le président Rivlin lors de sa visite. L’État d’Israël est fier et heureux d’accueillir les croyants bahá’ís et le Centre mondial de la foi bahá’íe, qui promeut les valeurs de paix et d’unité entre les différentes religions.

Au cours de sa visite, le président Rivlin s’est joint à M. David Rutstein, secrétaire général de la Communauté internationale bahá’íe, pour une visite au mausolée du Báb et une promenade dans les jardins qui l’entourent.

Avec le coucher du soleil ce soir, les jours saints jumeaux ont commencé au Centre mondial bahá’í. Des commémorations auront lieu les 29 et 30 octobre à leurs mausolées sacrés pour célébrer le bicentenaire de la naissance du Báb et le 202e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh.

Diapositives
10 images
Une réception pour les dirigeants locaux et les dignitaires des régions de Haïfa et d’Acre s’est tenue vendredi. La maire de Haïfa, Einat Kalisch-Rotem (deuxième à partir de la droite), s’entretient avec Carmel Irandoust (au centre) de la Communauté internationale bahá’íe à Haïfa.

L’histoire de la religion bahá’íe est profondément liée à la Terre sainte et remonte à plus de 150 ans. Après le martyre du Báb dans la ville persane de Tabriz en 1850, Bahá’u’lláh, sa famille et ses plus proches compagnons ont subi une série d’exils. Le dernier bannissement de Bahá’u’lláh a eu lieu à Acre en 1868, où il a vécu les dernières années de sa vie. Le 31 août de l’année dernière marquait le 150e anniversaire de son arrivée en Terre sainte, qui a été développée dans les parties 1, 2et 3 d’une série de podcasts publiés par le Baha’i World News Service.

Après le martyre du Báb, ses restes furent recueillis et dissimulés par les bahá’ís jusqu’à ce qu’un lieu de repos définitif soit établi sur le mont Carmel à Haïfa, où un magnifique mausolée entouré de terrasses et de jardins illumine aujourd’hui la montagne.

Cette semaine, des célébrations sont organisées dans presque tous les pays pour marquer le bicentenaire de la naissance du Báb et le 202e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh, les 29 et 30 octobre respectivement. Des récits, des vidéos et des photographies des célébrations dans le monde entier sont disponibles sur le site web du bicentenaire .

Diapositives
10 images
Après le coucher du soleil, le mausolée a illuminé le flanc de la montagne à Haïfa.