Alors que les communautés du monde entier se préparent au bicentenaire de la naissance du Báb, les logos disponibles sur la Baha’i Media Bank (Banque de médias bahá’ís) sont de plus en plus utilisés.

À l’approche d’un bicentenaire mémorable, les communautés bahá’íes se préparent

July 3, 2019

LANGENHAIN, Allemagne — Alors que le soleil passe à travers les fenêtres en forme de losange du dôme de la maison d’adoration bahá’íe où il est venu prier, un groupe se dirige vers le Centre national bahá’í sur un chemin bordé de géraniums. À l’intérieur se trouvent des objets sacrés liés à la vie du Báb, le prophète-héraut de la foi bahá’íe. Ces reliques font partie d’une exposition créée par la communauté bahá’íe d’Allemagne pour commémorer le bicentenaire de la naissance du Báb.

En 1844, le Báb apporta une nouvelle Révélation à l’humanité, déclenchant un mouvement spirituel qui se répandit rapidement dans ce qui était alors la Perse. Les récits sur la cause du Báb et sur l’héroïsme de ceux qui l’ont suivi se sont propagés en Orient comme en Occident. Sa vie et ses enseignements ont captivé l’imagination de nombreux écrivains occidentaux à la fin du 19e et au début du 20e siècle.

Diapositives
11 images
Les participants à l’exposition ont été guidés en petits groupes, commençant par des prières à la maison d’adoration bahá’íe toute proche. Plusieurs centaines de personnes ont visité l’exposition, présentée pendant les 12 jours du Ridván.

Le 200e anniversaire de la naissance du Báb a lieu le 29 octobre et, partout dans le monde, les gens se préparent pour cet évènement mémorable. La nouvelle exposition en Allemagne n’en est qu’un exemple. L’exposition, qui s’est déroulée du 21 avril au 2 mai, présentait trois pièces originales provenant des archives de la communauté bahá’íe allemande, chacune liée à la vie du Báb : une mèche de ses cheveux, des pièces de vêtements et un morceau de mur du château de Mah-Ku, où il a été emprisonné pendant neuf mois. L’exposition comprenait également des objets originaux liés à la vie de Bahá’u’lláh, notamment un extrait d’un texte rédigé par le Báb sur Bahá’u’lláh et un autre de Bahá’u’lláh sur le Báb. Plusieurs centaines de personnes, venues de tout le pays, ont visité cette exposition et beaucoup ont exprimé leur profonde émotion d’avoir la possibilité de voir des objets si étroitement liés à la vie de ces deux Figures sacrées.

« Le thème de l’exposition était la Parole de Dieu et le lien remarquable qui unissait les manifestations jumelles de Dieu », a expliqué Saba Khabirpour, secrétaire de l’Assemblée spirituelle nationale d’Allemagne.

Les bahá’ís d’Allemagne ont entrepris de nombreuses autres initiatives pour préparer cet anniversaire. À Gauangelloch, un village proche de 2 300 habitants, un programme d’éducation spirituelle destiné aux enfants et aux jeunes organise régulièrement des projets de service, auxquels participent environ 80 personnes, en l’honneur des bicentenaires jumeaux. Ces efforts ont commencé en 2017 pour commémorer le 200e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh et ils se sont poursuivis tout au long de la période reliant cet anniversaire historique au prochain bicentenaire.

« Les deux célébrations sont intimement liées à tout le développement de la communauté, a déclaré Katrin, une bahá’íe vivant à Gauangelloch. Ce ne sont pas seulement deux grands évènements qui sont séparés par deux ans, mais ils font vraiment partie d’un processus continu de développement de la communauté. »

Diapositives
11 images
L’année dernière, un groupe de jeunes de Gauangelloch a réparé et repeint les bancs d’un parc, dans le cadre d’un projet de service en l’honneur des bicentenaires jumeaux.

Au milieu de la joie et de l’excitation grandissantes, le bicentenaire a particulièrement motivé les jeunes gens qui puisent leur inspiration dans la vie des héros et des héroïnes de la Foi de l’époque du Báb – des personnes qui ont courageusement affronté les forces obscures de l’imitation aveugle, de la superstition, des préjugés et de la corruption. Beaucoup d’entre elles étaient des jeunes et des jeunes adultes, comme le Báb lui-même.

En février, une conférence de trois jours a rassemblé quelque 500 jeunes gens de tout le pays. Ils ont partagé les histoires de ces premiers héros, tels que Tahirih et Badi. Bien que séparés par le temps, les participants ont pu constater le lien profond qui existe entre l’héroïsme du Báb et de ses disciples et le service désintéressé et courageux de tant de jeunes qui œuvrent aujourd’hui pour l’unité.

« L’unité de l’humanité n’était plus une utopie ni un rêve pour moi, a déclaré l’un des participants, évoquant l’impact de la conférence. La vision de Bahá’u’lláh est devenue beaucoup plus réaliste pour moi en voyant comment autant de personnes étaient unies. » Inspirés par la réunion, les participants se sont réengagés à servir leurs communautés et ont élaboré des plans concrets à mettre en œuvre dès leur retour chez eux.

Diapositives
11 images
Voyant des jeunes issus de divers horizons étudier, planifier et collaborer pour devenir une source de changement positif dans leurs communautés, les participants à la conférence ont exploré des moyens pratiques pour exprimer les principes de la foi bahá’íe.

« L’idée était d’avoir une impulsion spirituelle qui donnerait le ton pour cette année sainte », a expliqué Sahar, l’un des organisateurs de la conférence de jeunes qui a eu lieu près de Francfort. « Les histoires de ces jeunes ont inspiré de nombreuses actions et nous ont aidés à puiser dans des concepts spirituels tels que le sacrifice, la compréhension de notre réalité, le service, l’enseignement et l’altruisme. »

Samuel, un autre organisateur de la conférence, a constaté que la conférence avait non seulement inspiré les participants, mais les avait également aidés à se rendre compte qu’ils n’étaient pas seuls. « De nombreux jeunes participant à la conférence ont déclaré se sentir beaucoup plus rassurés, sachant que tellement de personnes empruntent cette voie de service, a-t-il expliqué. Vraiment, juste à cette conférence, il y avait 500 autres jeunes qui en prenaient conscience. »

Dans toute l’Allemagne, d’autres communautés locales se préparent également pour le bicentenaire, se concentrant sur l’intégration de la célébration à venir dans leurs efforts de développement de la communauté, ainsi qu’en visitant des amis et des membres de leur famille pour approfondir relations et liens d’amour. À Mannheim, par exemple, la communauté organise des soirées de contes dans différents quartiers et prévoit de produire des podcasts de ces récits. À Münster, un groupe a formé une chorale et planifie une prestation artistique en l’honneur du bicentenaire en octobre.