Alors que l’on attend avec impatience l’achèvement de la maison d’adoration, les chefs et les dirigeants locaux, présents sur cette photo, expriment des sentiments de joie et un fort sentiment d’espoir pour l’avenir.

Alors que l’on attend avec impatience l’achèvement de la maison d’adoration, les chefs et les dirigeants locaux, présents sur cette photo, expriment des sentiments de joie et un fort sentiment d’espoir pour l’avenir.

« Unis dans son étreinte » : les chefs de Vanuatu réfléchissent au rôle unificateur du temple

5 septembre 2021

Attendant l’achèvement de la maison d’adoration bahá’íe, les chefs et dirigeants locaux expriment des sentiments de joie et un fort sentiment d’espoir pour l’avenir.

TANNA, Vanuatu — Les chefs et les dirigeants locaux ont récemment parlé au News Service de leur attente croissante de l’achèvement de la maison d’adoration bahá’íe à Tanna, au Vanuatu, exprimant des sentiments de joie et un fort sentiment d’espoir quant au rôle unificateur du temple pour leur société.

« Laissez un autre temple s’installer dans votre cœur », a déclaré le chef Sam Suli Usamoli du village de Bethel, dans l’ouest de Tanna, dans ses commentaires sur la maison d’adoration.

« Lorsqu’elle sera achevée, nous devrions entrer dans la maison d’adoration et laisser les mots qui y sont chantés pénétrer profondément dans nos cœurs. … Alors les opinions contradictoires seront considérablement réduites, car des personnes de différentes croyances se réuniront avec une unité de pensée pour se concerter sur leur avenir. »

Après l’achèvement de la structure en acier, la charpente en bois du toit et du plafond a été installée, apportant une résistance supplémentaire à l’édifice central et à la charpente de sa toiture en acier inoxydable. Ensuite, une série de lattes de bois ont été installées sur le toit plissé pour préparer l’édifice central à recevoir sa couverture en chaume « natengora », fabriquée à partir des feuilles d’un palmier local. Diapositives
8 images

Après l’achèvement de la structure en acier, la charpente en bois du toit et du plafond a été installée, apportant une résistance supplémentaire à l’édifice central et à la charpente de sa toiture en acier inoxydable. Ensuite, une série de lattes de bois ont été installées sur le toit plissé pour préparer l’édifice central à recevoir sa couverture en chaume « natengora », fabriquée à partir des feuilles d’un palmier local.

D’autres commentaires décrivaient comment le temple répond à certaines traditions locales qui annoncent un jour où les gens connaîtront une plus grande unité.

« L’arrivée du temple et l’impact qu’il a déjà eu sur l’île confirment la tradition tannaise selon laquelle notre peuple, comme des cannes séparées, sera un jour lié en un seul faisceau », a déclaré le chef Tom Wapin du village d’Imafin, au nord de Tanna.

"Vous pouvez casser une canne, mais vous ne pouvez pas briser un faisceau », a-t-il déclaré.

D’autres commentaires ont porté sur l’importance de la maison d’adoration – appelée dans les écrits bahá’ís un mashriqu’l-adhkár, ce qui signifie « lieu d’où s’élève la louange de Dieu » – comme un espace sacré ouvert à tous, un lieu où la prière et la contemplation inspirent le service à la société.

Vue aérienne nocturne de la structure du temple. Diapositives
8 images

Vue aérienne nocturne de la structure du temple.

« Voyant que différents groupes de personnes prient et servent déjà ensemble, cela me donne l’espoir que les personnes de différentes religions marcheront ensemble, et qu’une vie meilleure viendra », a déclaré Hellen Wap, représentante d’une Église locale.

Elle ajoute : « Quand j’entends parler du concept bahá’í d’unité dans la diversité, c’est comme une lumière brillante et incandescente, à laquelle chaque personne ajoutera sa propre lumière. »

Le chef Lawhva Kowiewi Tabe de la tribu Lowinio, dans l’ouest de Tanna, a fait écho à ces sentiments en déclarant : « En tant que chefs, nous nous efforçons d’aider notre peuple dans les problèmes difficiles, et la maison d’adoration nous y aidera. Je suis extrêmement heureux que nous tous, chefs de Tanna, serons unis dans son étreinte et encore plus inspirés pour servir notre société. »

Rassemblements de personnes organisés selon les mesures de sécurité exigées par le gouvernement. Le désir d’un nombre croissant de personnes de contribuer à une culture de la paix s’est exprimé par des activités bahá’íes de renforcement de la communauté, y compris des activités d’action sociale. Diapositives
8 images

Rassemblements de personnes organisés selon les mesures de sécurité exigées par le gouvernement. Le désir d’un nombre croissant de personnes de contribuer à une culture de la paix s’est exprimé par des activités bahá’íes de renforcement de la communauté, y compris des activités d’action sociale.

Faisant référence à la prise de conscience croissante du principe de l’unité de l’humanité, Nalau Manakel, membre de l’Assemblée spirituelle nationale bahá’íe de Vanuatu, a déclaré : « Depuis le dévoilement de la conception du temple en 2017, nous voyons de plus en plus de personnes qui souhaitent prier ensemble dans des espaces dédiés à la prière collective. »

Joe Nambuan, un dirigeant local du nord-est de Tanna, ajoute : « Diverses personnes commencent à prier ensemble d’une manière jamais vue auparavant. … La maison d’adoration bahá’íe est un facteur de paix. Elle aidera les communautés à établir et à maintenir l’unité.

Rassemblements de personnes organisés selon les mesures de sécurité exigées par le gouvernement. Des jeunes participent à des initiatives éducatives bahá’íes qui renforcent les capacités de servir la société. Diapositives
8 images

Rassemblements de personnes organisés selon les mesures de sécurité exigées par le gouvernement. Des jeunes participent à des initiatives éducatives bahá’íes qui renforcent les capacités de servir la société.

Elody Nalawas, membre d’une assemblée spirituelle locale bahá’íe à Tanna, explique plus en détail comment le désir de contribuer à une culture de paix est également encouragé par des programmes éducatifs bahá’ís qui renforcent les capacités de servir la société.

« Des personnes de tous horizons, inspirées par le temple, expriment le souhait de servir leur communauté, mais se demandent « Comment allons-nous faire ? »

« En participant à ces initiatives éducatives bahá’íes, ils développent leur capacité à contribuer, par exemple, à l’éducation morale des jeunes et des enfants. Nombreux sont ceux qui entreprennent des activités d’action sociale, telles que des initiatives agricoles portant sur la sécurité alimentaire. De tels efforts permettent à différentes personnes de se réunir, de se concerter et de travailler collectivement pour résoudre différents problèmes sociaux dans leurs communautés.

La construction de la maison d’adoration locale progresse régulièrement. Les étapes récentes comprennent l’achèvement de la structure en acier de l’édifice central, de son toit et l’installation de la charpente en bois du plafond. Les panneaux intérieurs du plafond ont également commencé à être mis en place.

Vue aérienne de la maison d’adoration bahá’íe à Tanna. Diapositives
8 images

Vue aérienne de la maison d’adoration bahá’íe à Tanna.