L’arrivée du temple marque une aube nouvelle au cœur du Pacifique

22 juin 2021

Les travaux du temple bahá’í local au Vanuatu ont commencé, après que les principaux éléments nécessaires à sa construction ont été transportés sur l’île isolée de Tanna. (en anglais)

LENAKEL, Vanuatu — Il y a quelques jours, un bateau transportant une cargaison attendue depuis longtemps a appareillé de Port Vila, la capitale du Vanuatu, pour rejoindre l’île isolée de Tanna. Au moment où il a atteint l’île, plus de 250 personnes s’étaient rassemblées dans l’attente de sa cargaison : les principaux éléments de la maison d’adoration bahá’íe locale qui doit être construite dans la ville de Lenakel.

Après l’arrivée du bateau, Joseph Tuaka, membre de l’Assemblée spirituelle locale d’une ville voisine, a déclaré : « Nous sommes si heureux de ce moment. Il existe une croyance traditionnelle selon laquelle un jour les habitants de Tanna prieront ensemble dans une même maison. Ce jour est maintenant arrivé. »

Nalau Manakel, membre de l’Assemblée spirituelle nationale bahá’íe de Vanuatu, a confirmé : « De nombreuses chansons et histoires traditionnelles des habitants de Tanna parlent d’un nouveau mode de vie, lorsque toute inimitié aura disparu et que la paix et l’harmonie règneront. L’émergence d’un temple bahá’í dans notre communauté indique un grand changement, spirituel et matériel, qui a lieu sur cette île. »

Les rassemblements en présence sont organisés selon les mesures de sécurité exigées par le gouvernement. En haut à gauche : Les habitants de Tanna organisent un programme de dévotion marquant l’arrivée sur l’île des éléments de la maison d’adoration bahá’íe locale. En haut à droite : L’équipage du bateau se prépare à débarquer après son arrivée à Tanna. En bas : Pendant que l’équipage attend un changement de marée pour pouvoir décharger, les habitants les accueillent à terre et placent des lauriers fleuris autour de leur cou en signe traditionnel de remerciement. Diapositives
13 images

Les rassemblements en présence sont organisés selon les mesures de sécurité exigées par le gouvernement. En haut à gauche : Les habitants de Tanna organisent un programme de dévotion marquant l’arrivée sur l’île des éléments de la maison d’adoration bahá’íe locale. En haut à droite : L’équipage du bateau se prépare à débarquer après son arrivée à Tanna. En bas : Pendant que l’équipage attend un changement de marée pour pouvoir décharger, les habitants les accueillent à terre et placent des lauriers fleuris autour de leur cou en signe traditionnel de remerciement.

S’exprimant davantage sur l’importance de la maison d’adoration, Disline Iapum, la responsable du temple, a expliqué : « Nous voyons le temple comme un lieu de refuge spirituel, où nous nous réunirons pour prier et puiser l’inspiration pour servir notre communauté, dans les moments de bonheur ou de crise. »

Depuis la pose de la première pierre de la maison d’adoration en novembre 2019, de nombreuses personnes se sont réunies sur le site du temple pour prier et offrir leur aide pour différents aspects du projet.

Certains ont tissé du bambou pour fabriquer le revêtement d’une des structures auxiliaires environnantes. D’autres préparent un amphithéâtre pour les grands rassemblements communautaires sur une pente en terrasse qui donne sur l’océan Pacifique. D’autres encore ont aidé à l’entretien du terrain, afin d’éviter que le site soit envahi par la végétation luxuriante de la région.

L’édifice central du temple a un design original, avec des murs en bois et un toit de chaume inspiré de l’architecture traditionnelle de Vanuatu et soutenu par une structure métallique cachée. Les différentes parties de la structure ont été fabriquées dans les îles du Vanuatu et en outre-mer, et ont été préparées pour l’assemblage dans la capitale, Port Vila, avant d’être transportées à Tanna. Diapositives
13 images

L’édifice central du temple a un design original, avec des murs en bois et un toit de chaume inspiré de l’architecture traditionnelle de Vanuatu et soutenu par une structure métallique cachée. Les différentes parties de la structure ont été fabriquées dans les îles du Vanuatu et en outre-mer, et ont été préparées pour l’assemblage dans la capitale, Port Vila, avant d’être transportées à Tanna.

M. Manakel a continué : « Les jeunes, les mères, les pères, les chefs, tous, viennent avec leurs outils pour aider. Et vous pouvez voir sur leurs visages qu’ils font tout cela avec joie. Ils savent qu’ils contribuent à quelque chose qui sera d’une grande importance pour les générations futures. »

Depuis que les matériaux de l’édifice central sont arrivés à Tanna, la structure principale en acier a été élevée sur le site du temple dans la ville de Lenakel. Un oculus de verre, qui éclairera l’intérieur de la maison d’adoration, a été la première pièce à être mise en place au sommet de la structure, à l’aide d’une colonne centrale temporaire. Les neuf ailes du toit, qui rappellent les vallées profondes du terrain de l’île volcanique, ont ensuite été assemblées une à une autour de celui-ci.

Les neuf ailes du toit, en forme de vallées profondes qui rappellent le terrain de l’île volcanique, ont été assemblées une à une autour de l’oculus. Diapositives
13 images

Les neuf ailes du toit, en forme de vallées profondes qui rappellent le terrain de l’île volcanique, ont été assemblées une à une autour de l’oculus.

Réfléchissant à l’avenir, M. Manakel déclare : « L’océan Pacifique est très spécial. Il n’y a actuellement que quelques temples bahá’ís dans le monde et plusieurs d’entre eux ont été érigés ou sont en cours de construction sur les rives du Pacifique. Nous espérons qu’un jour de nombreux autres villages et villes à travers tous les océans et continents ressentiront la joie que nous avons ressentie lorsque nous avons vu le temple arriver ; c’était comme voir une lumière d’espoir briller du cœur de l’océan. »