Le projet de la maison d’adoration bahá’íe nationale de la République Démocratique du Congo (RDC) s’inspire des œuvres d’art traditionnelles, des structures et des caractéristiques naturelles de la RDC. La maison d’adoration incarnera le vibrant esprit de dévotion qui a été entretenu au fil des décennies par les bahá’ís de la RDC.
Le projet de la maison d’adoration bahá’íe nationale de la République Démocratique du Congo (RDC) s’inspire des œuvres d’art traditionnelles, des structures et des caractéristiques naturelles de la RDC. La maison d’adoration incarnera le vibrant esprit de dévotion qui a été entretenu au fil des décennies par les bahá’ís de la RDC.

Dévoilement du projet du premier temple bahá’í en RDC

July 2, 2020
Le projet de la maison d’adoration bahá’íe en République démocratique du Congo a été dévoilé par l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís du pays.

KINSHASA, République démocratique du Congo — Après une longue attente, le projet de construction de la maison d’adoration bahá’íe nationale qui sera construite en République démocratique du Congo (RDC) a été dévoilé aujourd’hui par une annonce en ligne de l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís du pays.

« Ce moment était très attendu par les bahá’ís de la RDC, déclare Lavoisier Mutombo Tshiongo, secrétaire de l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís. Nous franchissons, de pied ferme, une nouvelle étape vers l’édification de notre première maison d’adoration, ici au cœur du continent africain, donnant un nouvel élan à tous nos efforts pour servir notre société. »

Le site de la maison d’adoration, à la périphérie de Kinshasa, surplombe le fleuve Congo au bord d’une vallée fertile. Diapositives
7 images
Le site de la maison d’adoration, à la périphérie de Kinshasa, surplombe le fleuve Congo au bord d’une vallée fertile.

Le projet, créé par Wolff Architects du Cap, en Afrique du Sud, s’inspire des œuvres d’art traditionnelles, des structures et des caractéristiques naturelles de la RDC, ainsi que des enseignements sacrés bahá’ís, en particulier du concept spirituel selon lequel la générosité de Dieu coule sans cesse sur tous les peuples.

Le site de la maison d’adoration, à la périphérie de Kinshasa, surplombe le fleuve Congo au bord d’une vallée fertile. Ce fleuve, dont les affluents rassemblent les pluies de toutes les régions du pays en un seul grand cours d’eau, donne une image puissante du rassemblement de tous les peuples qui se reflète dans la conception du temple. Les motifs qui orneront l’extérieur du dôme de l’édifice central exprimeront cette idée dans un style qui rappelle les œuvres d’art de divers peuples congolais.

Vue intérieure du projet de la maison d’adoration bahá’íe nationale qui sera construite en République démocratique du Congo. Diapositives
7 images
Vue intérieure du projet de la maison d’adoration bahá’íe nationale qui sera construite en République démocratique du Congo.

Commentant le projet, les architectes déclarent : « Nous nous sommes inspirés d’une représentation de l’architecture congolaise du XIXe siècle qui montrait les plus belles structures qui semblent avoir des façades en bambou finement tissées avec un toit parabolique en feuilles de palmier. Ces maisons étaient situées au milieu de baobabs géants. ... Le toit ondulé du temple fait référence à cette histoire. »

Vue sur le fleuve Congo depuis Kinshasa. Ce fleuve, dont les affluents rassemblent les pluies de toutes les régions du pays en un seul grand cours d’eau, offre une image puissante du rassemblement de tous les peuples qui se reflète dans la conception du temple. Les motifs qui orneront l’extérieur du dôme de l’édifice central exprimeront cette idée dans un style qui rappelle les œuvres d’art de divers peuples congolais. (Crédit photo : Susan Sheper) Diapositives
7 images
Vue sur le fleuve Congo depuis Kinshasa. Ce fleuve, dont les affluents rassemblent les pluies de toutes les régions du pays en un seul grand cours d’eau, offre une image puissante du rassemblement de tous les peuples qui se reflète dans la conception du temple. Les motifs qui orneront l’extérieur du dôme de l’édifice central exprimeront cette idée dans un style qui rappelle les œuvres d’art de divers peuples congolais. (Crédit photo : Susan Sheper)

La maison d’adoration incarnera le vibrant esprit de dévotion qui a été encouragé au fil des décennies par les bahá’ís de la RDC. Plus de 200 000 personnes à travers le pays, de tous âges et de toutes religions, participent régulièrement aux réunions de prière bahá’íes dans leurs quartiers et leurs villages. Même avec les mesures de confinement actuelles, l’intensité de cette vie de dévotion n’a fait qu’augmenter tout en maintenant les mesures de sécurité mises en place par le gouvernement.

Photos prises avant la crise sanitaire actuelle. La maison d’adoration nationale de la République démocratique du Congo incarnera le vibrant esprit de dévotion qui a été encouragé au fil des décennies par les bahá’ís du pays. Plus de 200 000 personnes à travers le pays, de tous âges et de toutes confessions, participent régulièrement à des réunions de prière bahá’íes dans leurs quartiers et leurs villages. Diapositives
7 images
Photos prises avant la crise sanitaire actuelle. La maison d’adoration nationale de la République démocratique du Congo incarnera le vibrant esprit de dévotion qui a été encouragé au fil des décennies par les bahá’ís du pays. Plus de 200 000 personnes à travers le pays, de tous âges et de toutes confessions, participent régulièrement à des réunions de prière bahá’íes dans leurs quartiers et leurs villages.

En réfléchissant à ces expériences, M. Mutombo explique : « Des gens de toutes les communautés religieuses viennent aux réunions de prière bahá’íes, réfléchissent ensemble aux besoins de notre société et grandissent en camaraderie.

« La Maison d’adoration sera construite avec neuf portes orientées dans toutes les directions et sera ouverte à tous, permettant au principe de l’unité dans la diversité de devenir une réalité quotidienne. En ce moment où le monde traverse l’une des pires crises de ces derniers temps, l’émergence de ce temple démontre le rôle central que joue la prière pour inspirer l’espoir et inciter à passer à l’action. »