« Le Bihar est un pays fertile et ses nombreux villages offrent des scènes intemporelles de la vie rurale indienne, affirme Suditya Sinha, l’un des architectes. La maison d’adoration s’élèvera dans ce cadre rural et luxuriant. Nous nous sommes inspirés des traditions architecturales et artisanales et nous avons choisi d’utiliser la brique fabriquée avec la terre locale. Ainsi, de manière à la fois littérale et métaphorique, la terre du pays est moulée dans la forme du temple. »

Dévoilement du projet architectural du temple local en Inde

April 29, 2020

NEW DELHI — Le projet de la maison d’adoration bahá’íe, qui sera érigée à Bihar Sharif, vient d’être dévoilé. En raison de la situation actuelle, l’Assemblée spirituelle des bahá’ís d’Inde a choisi de faire aujourd’hui cette annonce en ligne au lieu de la cérémonie qui aurait dû marquer cet évènement.

Ce temple bahá’í sera le deuxième construit en Inde. La maison d’adoration de New Delhi, qui, depuis quelques décennies est un symbole d’espoir et d’unité dans le pays, est devenue un lieu apprécié de réflexion spirituelle et de renouveau pour les Indiens de toutes confessions et traditions.

« Nous avons personnellement fait l’expérience, dans l’architecture du temple du Lotus que nombre d’entre nous ont visité depuis l’enfance, le pouvoir d’inspiration d’un espace », a écrit le cabinet d’architecture qui a conçu le nouveau temple. « Nous sommes conscients que la maison d’adoration bahá’íe à Bihar Sharif doit offrir un cadre pour l’expérience du divin, tout en étant humblement enracinée dans son environnement. »

« Le Bihar est un pays fertile et ses nombreux villages offrent des scènes intemporelles de la vie rurale indienne, affirme Suditya Sinha, l’un des architectes. La maison d’adoration s’élèvera dans ce cadre rural et luxuriant. Nous nous sommes inspirés des traditions architecturales et artisanales et nous avons choisi d’utiliser la brique fabriquée avec la terre locale. Ainsi, de manière à la fois littérale et métaphorique, la terre du pays est moulée dans la forme du temple. »

En s’inspirant des motifs de l’art populaire madhubani du Bihar et du long héritage architectural de la région, le cabinet d’architecture a conçu un plan composé d’une succession d’arcs. L’édifice en forme de dôme s’élèvera sur une base de neuf arcs qui se démultiplieront pour former un ensemble géométrique unique. Les ouvertures pratiquées au centre du dôme ainsi que sur les croisées des voûtes réduiront le poids de la couverture tout en laissant filtrer la lumière.

Diapositives
7 images
Les ouvertures pratiquées au centre du dôme ainsi que sur les croisées des voûtes réduiront le poids de la couverture tout en laissant filtrer la lumière.

Évoquant le pouvoir de la prière, Naznene Rowhani, membre de l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís d’Inde, déclare : « Dans les moments difficiles que nous traversons, des gens ressentent bien, plus que jamais, le besoin de se tourner vers leur Créateur. Par conséquent, la construction en ce moment même du temple de Bihar Sharif revêt encore plus de sens, et nous pensons que nous devons poursuivre ces travaux tout en assurant la sécurité et la santé de tous ceux qui participent à cette construction. »

Le nouveau temple et les terrains qui l’entourent renforceront le lien entre les actes de service et la prière, présent dans les activités de construction communautaire des bahá’ís de Bihar Sharif. Avec ses portes ouvertes à tous, le temple favorisera une culture d’inclusion et de coopération parmi toute la population.

Diapositives
7 images
L’édifice en forme de dôme s’élèvera sur une base de neuf arcs qui se démultiplieront pour former un ensemble géométrique unique.