Administration

La foi bahá'íe est administrée par une série de corps élus aux niveaux international, national et local. Il n'y a pas de clergé.

International

La Maison universelle de justice est le conseil international dirigeant de la foi bahá'íe. C'est le corps administratif suprême ordonné par Bahá'u'lláh dans son livre de lois. La Maison universelle de justice est élue tous les cinq ans à la Convention internationale bahá'íe où les délégués sont les membres des assemblées spirituelles nationales (voir ci-dessous) du monde. La Maison universelle de justice a été élue pour la première fois en 1963. Son siège permanent est sur le mont Carmel à Haïfa.

National

Au niveau national, les affaires de la communauté bahá'íe sont administrées par l'assemblée spirituelle nationale, un conseil élu de neuf membres chargé d'orienter, de coordonner et de stimuler les activités des assemblées spirituelles locales et des bahá’ís individuellement dans un pays donné. Les responsabilités d'une assemblée spirituelle nationale incluent : canaliser les ressources financières de la communauté, favoriser la croissance et le dynamisme de la communauté bahá'íe nationale, superviser les affaires de la communauté y compris ses activités de développement économique et social et ses propriétés, superviser les relations avec le gouvernement, répondre aux questions des individus et des assemblées spirituelles locales, ainsi que renforcer la participation de la communauté bahá'íe à la vie de la société au niveau national.

Local

Au niveau local, les affaires de la communauté bahá'íe sont administrées par l’assemblée spirituelle locale. Chaque assemblée locale se compose de neuf membres élus annuellement. Comme toutes les autres institutions bahá'íes élues, l'assemblée fonctionne comme un organisme et prend des décisions en consultation. Les responsabilités de l'assemblée spirituelle locale comprennent la promotion de l'éducation spirituelle des enfants et des jeunes, le renforcement du tissu spirituel et social de la vie communautaire bahá'íe, évaluer et utiliser les ressources de la communauté, et veiller à ce que les énergies et les talents de ses membres contribuent au développement de la communauté.


En outre, la foi bahá'íe a des conseillers, nommés pour des périodes de cinq ans par la Maison universelle de justice, qui servent dans les pays et les régions du monde entier. Actuellement, 81 de ces conseillers sont affectés à des pays ou régions spécifiques, et neuf autres conseillers constituent le Centre international d'enseignement au Centre mondial bahá'í à Haïfa.

La Communauté internationale bahá'íe est une organisation non gouvernementale qui représente la communauté bahá'íe mondiale. Elle est enregistrée auprès des Nations unies en tant qu’organisation non gouvernementale depuis 1948. Elle dispose actuellement du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) et du Fonds pour l’enfance des Nations unies (UNICEF), ainsi que de l’accréditation auprès du Programme pour l’environnement des Nations unies (PNUE) et du Département de l’information des Nations unies (DPI). La Communauté internationale bahá’íe collabore avec l’ONU et ses agences spécialisées, ainsi qu’avec les États membres, les organisations intergouvernementales et non gouvernementales, les milieux universitaires et des professionnels. Elle dispose de bureaux de représentation à Addis-Abeba, Bruxelles, Genève, Jakarta et New York.