Au Parlement australien, Premier ministre et députés célèbrent le centenaire de la communauté bahá’íe

13 novembre 2020
Le Premier ministre et les députés célèbrent le centenaire de la foi bahá’íe en Australie au cours d’une réception parlementaire et d’autres évènements.

CANBERRA, Australie — Le Premier ministre australien, Scott Morrison, et d’autres dirigeants nationaux ont exprimé leur profonde gratitude à la communauté bahá’íe australienne à l’occasion du centenaire de son établissement dans le pays.

« La foi bahá’íe est une religion d’intégration et de respect, a déclaré le Premier ministre. Les disciples de la foi bahá’íe contribuent à notre bien social par leurs valeurs d’égalité, de vérité et de respect. Ces valeurs reflètent notre engagement national en faveur d’une société multiculturelle et multiconfessionnelle riche et diversifiée. [] Au cours des cent dernières années, la communauté bahá’íe a été un groupe religieux généreux et apprécié au sein de notre communauté australienne. La foi est tout autant une question de lien que de croyance. C’est une question de communauté. Elle nous rassemble de bien des façons. »

Notant les circonstances difficiles qui ont marqué cette année du centenaire, le Premier ministre poursuit : « Je tiens à remercier la communauté bahá’íe d’avoir trouvé des moyens de continuer à célébrer sa foi et à conserver l’unité de sa communauté tout en honorant l’engagement de préserver la sécurité de l’ensemble de notre communauté en cette période de pandémie Covid-19. [] Que l’espoir que nous partageons tous et l’importance de garder la foi nous guident à travers ces défis auxquels nous sommes confrontés ensemble.

Dans son message à l’occasion d’une réception parlementaire marquant l’anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh et le centenaire de la communauté bahá’íe en Australie, Anthony Albanese, le chef de l’opposition, a déclaré : « La foi bahá’íe enseigne que nous sommes tous des membres égaux d’une même famille humaine qui partageons cette planète qui est notre lien commun. C’est une philosophie que nous partageons à bien des égards. Diapositives
9 images
Dans son message à l’occasion d’une réception parlementaire marquant l’anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh et le centenaire de la communauté bahá’íe en Australie, Anthony Albanese, le chef de l’opposition, a déclaré : « La foi bahá’íe enseigne que nous sommes tous des membres égaux d’une même famille humaine qui partageons cette planète qui est notre lien commun. C’est une philosophie que nous partageons à bien des égards.

L’allocution enregistrée du Premier ministre a été transmise lors d’une réception parlementaire à l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh, qui s’est tenue mardi au Parlement à Canberra. Des invités du gouvernement – dont 14 membres du parlement – ainsi que des représentants des communautés religieuses, des diplomates et d’autres organisations se sont réunis en ligne, avec un petit nombre de gens en présence.

Des hommes politiques de niveau national ont partagé les sentiments du Premier ministre. Anthony Albanese, le chef de l’opposition, a déclaré dans son message : « La foi bahá’íe enseigne que nous sommes tous des membres égaux d’une même famille humaine qui partageons cette planète qui est notre lien commun. [] Il y a tant de choses à célébrer vous concernant, notamment l’esprit de votre communauté et vos principes d’unité et de cohésion sociale par l’amour et, bien sûr, votre respect de toute l’humanité. »

Jeudi, après ces discours, le Sénat australien a adopté à l’unanimité une motion exprimant sa « joie de célébrer la naissance de Bahá’u’lláh et de commémorer les 100 ans de la communauté bahá’íe en Australie ».

Le député Jason Falinski (troisième à partir de la gauche) avec des représentants de la communauté bahá’íe lors de sa visite la semaine dernière à la maison d’adoration bahá’íe à Sydney pour célébrer le centenaire. Diapositives
9 images
Le député Jason Falinski (troisième à partir de la gauche) avec des représentants de la communauté bahá’íe lors de sa visite la semaine dernière à la maison d’adoration bahá’íe à Sydney pour célébrer le centenaire.

L’histoire de la religion bahá’íe en Australie (en anglais) a commencé en 1920 avec l’arrivée des États-Unis de deux bahá’ís, John Henry Hyde Dunn et Clara Dunn. Depuis leurs premiers efforts, cette communauté s’est développée pour inclure une grande diversité de personnes, contribuant au progrès matériel et spirituel de leur société.

Au cours d’une visite à la maison d’adoration bahá’íe à Sydney la semaine dernière pour célébrer le centenaire, le député Jason Falinski a déclaré : « Le fait que les bahá’ís aient choisi de célébrer leur centenaire en rassemblant les gens en dit énormément sur leur contribution à l’Australie et même au monde entier.

« Votre contribution à notre communauté ne fait que croître. [] Votre message et vos convictions d’unité, d’harmonie et de sagesse sont des choses que nous devrions tous, en particulier ceux d’entre nous qui représentons des communautés à travers l’Australie, non seulement prendre à cœur mais chercher à mettre en pratique au quotidien. »

Le message vidéo complet du Premier ministre Scott Morrison peut être visionné ici (en anglais), et celui du chef de l’opposition, Anthony Albanese, ici (en anglais).

La communauté bahá’íe australienne célèbre le centenaire de son établissement dans le pays. L’histoire de la foi bahá’íe en Australie a commencé en 1920 avec l’arrivée de deux bahá’ís des États-Unis, John Henry Hyde Dunn et Clara Dunn. Diapositives
9 images
La communauté bahá’íe australienne célèbre le centenaire de son établissement dans le pays. L’histoire de la foi bahá’íe en Australie a commencé en 1920 avec l’arrivée de deux bahá’ís des États-Unis, John Henry Hyde Dunn et Clara Dunn.