Des jeunes à l’avant-garde de la réponse locale partout aux États-Unis

April 15, 2020

CHICAGO — Partout aux États-Unis, des jeunes qui se sont engagés dans des efforts bahá’ís de renforcement de la communauté répondent rapidement à de nombreux besoins découlant de l’apparition de la maladie du coronavirus (Covid-19) dans leurs communautés.

« Il existe de profonds liens d’amitié entre des personnes qui, depuis des mois ou des années, travaillent ensemble pour contribuer au progrès social », explique Candace Vance, qui suit les activités bahá’íes de développement économique et social du pays. « En raison de cela et de l’amour qu’ils portent à leurs communautés, de nombreux jeunes découvrent qu’ils ne peuvent pas simplement regarder cette crise passer ; ils utilisent les compétences et les capacités qu’ils ont développées grâce à leur participation à des programmes éducatifs bahá’ís pour aider ceux qui en ont besoin. »

Diapositives
11 images
Une famille de Rockwall, au Texas, a préparé des masques de protection pour un usage non médical et les a offerts aux voisins.

Une jeune de Chicago décrit la nature des initiatives de son groupe. « Nous avons développé des outils au fil du temps pour cartographier les bénévoles et divers matériels dans notre quartier, et nous sommes maintenant en mesure de les utiliser pour relier rapidement les gens à diverses nécessités, telles que la collecte et la distribution de lingettes désinfectantes. »

D’autres jeunes de la région ont créé des vidéos informatives sur les mesures sanitaires dans les langues couramment parlées dans la communauté. Ils aident également les familles qui se heurtent à des barrières linguistiques à accéder aux services gouvernementaux.

Diapositives
11 images
Dans l’Illinois, des familles placent des citations des écrits bahá’ís à la vue du public pour apporter joie et réflexion aux passants.

De tels obstacles existent dans de nombreuses autres régions, comme dans le comté de Prince William, en Virginie, où de nombreux parents, sans accès à des traducteurs, n’avaient pas pu accéder de manière adéquate aux programmes scolaires pour leurs enfants.

« Au début, nous pensions que c’était pour des raisons liées à l’accès à Internet que les enfants manquaient les cours, mais nous nous trompions », explique un jeune d’un groupe engagé dans des programmes éducatifs bahá’ís. « C'est en fait parce que les parents n'avaient aucune idée de ce qu'était l'organisation scolaire.»

Ces jeunes, après avoir identifié les familles nécessitant une assistance supplémentaire, organisent désormais des sessions régulières en ligne pour diffuser des informations administratives dans différentes langues et pour aider leurs pairs dans leurs tâches.

Dans la région de Triangle, en Caroline du Nord, un autre groupe de jeunes a organisé des équipes d’intervention pour aider à la distribution de nourriture, d’aide financière et de tutorat scolaire pour leur quartier, où au moins six langues sont couramment parlées.

Diapositives
11 images
Des jeunes du Delaware ont préparé un tutoriel pour aider les personnes âgées de leur communauté à commander des fournitures en ligne. D’autres jeunes de Chicago ont créé des vidéos informatives sur les mesures sanitaires dans les langues couramment parlées dans la communauté.

Des enfants de Los Angeles, en Californie, ont préparé des trousses de soin pour leurs voisins alors que des jeunes du Delaware ont préparé un tutoriel pour aider les personnes âgées de leur communauté à commander des fournitures en ligne ; les bahá’ís de tous les âges et de toutes les régions du pays évaluent les besoins uniques de leurs communautés et cherchent à nouer des amitiés et à être au service de leur société.

« Maintenant plus que jamais, déclare Mme Vance, nous voyons des expressions incroyables de générosité et de créativité dans tout le pays. Partout, les gens s’efforcent de s’entraider, d’assurer la sécurité de tous. Nous sommes poussés à l’action lorsque nous réfléchissons à la réalité spirituelle d’un être humain, qui est de donner généreusement aux autres et d’agir en toute solidarité. »