Une résolution de l’ONU appelle à la fin de la persécution des bahá’ís par l’Iran

18 décembre 2018

NATIONS UNIES — L’Assemblée générale des Nations unies a condamné les violations continuelles des droits de l’homme par l’Iran visant les bahá’ís et les autres personnes faisant face à de graves restrictions de la liberté de pensée, de conscience, de religion et de conviction.

Lundi, l’Assemblée Générale a approuvé une résolution adoptée le mois dernier par la Troisième Commission, appelant le gouvernement iranien à « libérer tous les pratiquants religieux emprisonnés pour leur appartenance à un groupe religieux minoritaire reconnu ou non reconnu ou pour leurs activités, y compris le dernier membre emprisonné des responsables bahá’ís. »

La communauté internationale a également noté dans la résolution les attaques de l’Iran contre des lieux de culte et des cimetières bahá’ís, ainsi que « d’autres violations des droits de l’homme, notamment le harcèlement, l’intimidation, la persécution, les arrestations et les détentions arbitraires, le refus d’accès à l’éducation et l’incitation à la haine qui mène à la violence contre » les bahá’ís et d’autres minorités religieuses. Le vote était de 84 voix pour, 30 voix contre et 67 abstentions.

En savoir plus sur la résolution de la Communauté internationale bahá’íe.