« Une expérience très importante pour notre pays » : Les chefs religieux des Émirats arabes unis encouragent la coexistence et élaborent une vision unifiée

22 juillet 2021

ABU DHABI, ÉMirats Arabes Unis — Un forum unique, initié par les bahá’ís des Émirats arabes unis (EAU), permet aux chefs religieux du pays d’aller au-delà de la construction du respect mutuel pour favoriser la coexistence et l’unité de vision sur des questions d’intérêt commun.

Ce forum a été créé au début de la pandémie comme un espace permettant aux représentants des différentes communautés religieuses des EAU de prier pour le bien-être de la population de leur pays, mais il a rapidement évolué pour devenir un moyen pour les chefs religieux d’explorer en termes tangibles le rôle de la religion dans la contribution au progrès matériel et spirituel de la société

« Ce qui a rendu ces rassemblements remarquables, c’est que les participants se consultent sur la façon dont ils peuvent stimuler d’autres discussions au sein de leurs communautés religieuses respectives pour construire une unité de pensée et soutenir les efforts collectifs qui contribueront à l’amélioration de notre société », a déclaré Roeia Thabet, représentante des bahá’ís du pays.

Elle poursuit : « Nous explorons également des concepts et des thèmes profonds liés à la transformation sociale et nous réfléchissons à la façon dont la religion peut inspirer de plus grands groupes de personnes à agir. »

Le discours national sur la coexistence a pris une importance considérable ces dernières années, non seulement aux Émirats arabes unis, mais aussi dans toute la région arabe. Un livre officiellement sponsorisé, intitulé Celebrating Tolerance: Religious Diversity in the United Arab Emirates, a été publié en 2019 pour marquer « l’Année de la tolérance ». Ce recueil contient les expériences de diverses communautés religieuses aux Émirats arabes unis et leurs contributions à la coexistence pacifique dans la société émiratie. Diapositives
4 images

Le discours national sur la coexistence a pris une importance considérable ces dernières années, non seulement aux Émirats arabes unis, mais aussi dans toute la région arabe. Un livre officiellement sponsorisé, intitulé Celebrating Tolerance: Religious Diversity in the United Arab Emirates, a été publié en 2019 pour marquer « l’Année de la tolérance ». Ce recueil contient les expériences de diverses communautés religieuses aux Émirats arabes unis et leurs contributions à la coexistence pacifique dans la société émiratie.

Lors d’un rassemblement récent axé sur le principe bahá’í de l’égalité des femmes et des hommes, un participant a déclaré : « Nous tous, en tant que chefs religieux, avons un rôle important à jouer pour façonner la culture d’une véritable compréhension de l’égalité entre les hommes et les femmes. »

Dans un document préparé pour la discussion et distribué aux participants, les bahá’ís des EAU ont souligné que l’égalité entre les femmes et les hommes est un aspect de la réalité humaine et pas seulement une condition à atteindre pour le bien commun.

L’article dit en partie : « La recherche d’un sens, d’un objectif, d’une communauté, la capacité d’aimer, de créer, de persévérer, n’a pas de genre. Une telle affirmation a des implications profondes pour l’organisation de tous les aspects de la société humaine. Ce qui rend humains les êtres humains – leur dignité et leur noblesse inhérentes – n’est ni masculin ni féminin. »

Ce thème et d’autres examinés au cours de l’année écoulée s’inscrivent dans la cadre d’une conversation globale sur la coexistence dans la société émiratie, un discours qui a pris une importance considérable ces dernières années, non seulement aux EAU mais dans l’ensemble de la région arabe.

Des représentants des communautés bouddhiste, chrétienne, hindoue, juive musulmane, sikhe et bahá’íe des Émirats arabes unis explorent des concepts et des thèmes profonds liés à la transformation sociale, tels que l’égalité des femmes et des hommes. Diapositives
4 images

Des représentants des communautés bouddhiste, chrétienne, hindoue, juive musulmane, sikhe et bahá’íe des Émirats arabes unis explorent des concepts et des thèmes profonds liés à la transformation sociale, tels que l’égalité des femmes et des hommes.

« Ce groupe a relevé la barre de la coexistence et de la tolérance en réunissant des personnes de religions différentes et en entamant des discussions intéressantes », a déclaré Ashis Barua, représentant de la communauté bouddhiste du pays. Faisant référence à l’esprit unifié des rassemblements, M. Barua poursuit : « C’est vraiment rare… de notre vivant. »

M. Thabet, de la communauté bahá’íe, décrit les liens d’amitié forts qui se sont tissés entre les participants : « Nous sommes devenus beaucoup plus proches grâce à ces rencontres, assis ensemble pendant des heures avec un vrai objectif : comment favoriser une plus grande coexistence dans la société et promouvoir le bien-être des communautés. Ce type de dialogue entre les dirigeants de différentes confessions est une expérience pleine de sens pour notre pays. »