Pendant la pandémie, les radios bahá’íes invitent leurs auditeurs à participer et à garder le contact

27 octobre 2020
Les stations de radio bahá’íes ont trouvé une nouvelle raison d’être pendant la pandémie, agissant comme une source d’informations essentielles et un ancrage de la vie communautaire.

TALAVERA, Les Philippines — Dans plusieurs pays, les stations de radio gérées par les communautés bahá’íes ont trouvé, pendant la pandémie, une nouvelle raison d’être, agissant comme une source d’informations essentielles et un ancrage de la vie communautaire alors que les autres formes d’interaction étaient limitées.

Dans la région centrale de Luçon aux Philippines, Radyo Bahá’í a joué un rôle important pendant la crise sanitaire en créant un sentiment d’unité grâce à des programmes participatifs consacrés à la prière et à la musique inspirante reflétant la culture de la région. Son rayon d’émission de 90 kilomètres a également permis à la station de transmettre des messages cruciaux vers des régions éloignées qui auraient autrement été difficiles à atteindre.

Christine Flores, directrice de Radyo Bahá’í, déclare : « Les familles passent beaucoup plus de temps ensemble et nous espérons contribuer à un environnement familial caractérisé par l’unité et la coopération. Par exemple, des prières et des chants sont diffusés toutes les heures de la journée, dont beaucoup ont été apportés par les auditeurs. Prier régulièrement est la clé de l’élévation et de l’inspiration. Nous sommes des êtres spirituels et il est naturel pour nous de nous connecter avec notre créateur dans nos maisons. »

Radyo Bahá’í, dans la région centrale de Luzon aux Philippines, a joué un rôle important pendant la crise sanitaire en créant un sentiment de solidarité et en transmettant des messages cruciaux aux zones reculées dans son rayon de diffusion de 90 kilomètres. Diapositives
14 images
Radyo Bahá’í, dans la région centrale de Luzon aux Philippines, a joué un rôle important pendant la crise sanitaire en créant un sentiment de solidarité et en transmettant des messages cruciaux aux zones reculées dans son rayon de diffusion de 90 kilomètres.

La station contribue également à répondre aux besoins éducatifs de la région en collaborant avec le ministère de l’Éducation du pays. Les émissions régulières de matériel éducatif par Radyo Bahá’í atteignent des milliers d’enfants dont les écoles sont fermées en raison de mesures de santé publique. Ces émissions éducatives sont complétées par des chansons et des histoires, inspirées des enseignements bahá’ís, sur des thèmes tels que la véracité, la générosité, la patience et la gentillesse.

« La radio a été un instrument important pour favoriser le sentiment d’appartenance et de connexion entre les gens pendant une période de distanciation, ajoute Mme Flores. Un esprit collectif est nécessaire pour faire face à cette crise. Une identité partagée est renforcée lorsque les gens entendent des programmes reflétant leur culture dans leur propre langue locale et lorsqu’ils contribuent à leur contenu. Habituellement, les informations et les idées circulent au fur et à mesure que les gens se rencontrent, mais maintenant la station de radio contribue à combler ce besoin dans notre région. »

Le superviseur du district des écoles publiques lors d’une diffusion de programmes éducatifs qui touchent des milliers d’enfants dont les écoles sont fermées en raison des mesures de santé publique. Diapositives
14 images
Le superviseur du district des écoles publiques lors d’une diffusion de programmes éducatifs qui touchent des milliers d’enfants dont les écoles sont fermées en raison des mesures de santé publique.

De l’autre côté de l’océan Pacifique, au Panama, une station de radio d’inspiration bahá’íe s’est attachée à inspirer des actes de service et à répondre aux besoins pratiques pendant la pandémie. Les auditeurs ont la possibilité d’offrir leur soutien aux personnes vivant dans les zones rurales qui ont du mal à accéder aux services publics en raison des restrictions de déplacement.

Fabio Rodriguez, coordinateur de la station, déclare : « Nos programmes mettent l’accent sur l’esprit de service et l’idée que tout le monde a le droit de contribuer à la société. Pour aider à la production d’émissions, la station accueille des gens de la région, capables de transmettre la réalité de leurs expériences communes et de leurs espoirs d’une manière qui parle au cœur des membres de la communauté. Cela encourage à leur tour un plus grand nombre de personnes à se considérer comme des participants actifs à la vie de leurs communautés. »

Photographie prise avant la crise sanitaire actuelle. L’un des domaines d’intérêt de la radio bahá’íe chilienne a été la préservation de la langue et de la culture du peuple mapuche. Diapositives
14 images
Photographie prise avant la crise sanitaire actuelle. L’un des domaines d’intérêt de la radio bahá’íe chilienne a été la préservation de la langue et de la culture du peuple mapuche.

Ailleurs en Amérique latine, Chile Bahá’í Radio, basée à Labranza (Chili), entretient un dialogue étroit avec les communautés autochtones environnantes pour s’assurer que les programmes répondent à leurs besoins et leurs aspirations. Un domaine d’intérêt de la station a été la préservation de la langue et de la culture du peuple mapuche.

« La radio joue un rôle essentiel dans la promotion des aspects les plus nobles du peuple mapuche et contribue à créer un sentiment d’espoir et de réconfort dans cette crise », déclare le coordinateur de la station, Alex Calfuquero.

« La prière matinale est une tradition fondamentale, et les prières mapuches sont souvent incluses dans les programmes de dévotion de la station, qui sont parfois diffusés depuis le temple bahá’í à Santiago. »

Les prières en langue indigène mapuche font partie des émissions régulières de Chile Bahá’í Radio. Diapositives
14 images
Les prières en langue indigène mapuche font partie des émissions régulières de Chile Bahá’í Radio.

Katty Scoggin, qui collabore avec les stations de radio du Chili et du Panama, revient sur des expériences récentes : « Ces stations de radio bahá’íes fonctionnent depuis des années et des années. Elles font partie de la culture locale. Ces initiatives ne sont pas seulement un service de diffusion unilatéral, elles ont une présence significative dans les communautés qu’elles desservent. »

« Dans les médias, il y a les personnes qui créent quelque chose et les personnes qui consomment du contenu, généralement en tant que destinataires. Nous essayons d’apprendre quelque chose de différent. Ces stations de radio contribuent à accroître la capacité de service à la société et donnent une voix à l’ensemble de la communauté. »

Pendant la crise sanitaire, Radyo Bahá’í aux Philippines a créé un sentiment de solidarité grâce à des programmes participatifs consacrés à la prière et à une musique inspirante reflétant la culture de la région. Diapositives
14 images
Pendant la crise sanitaire, Radyo Bahá’í aux Philippines a créé un sentiment de solidarité grâce à des programmes participatifs consacrés à la prière et à une musique inspirante reflétant la culture de la région.