Le temple de Colombie inauguré par une cérémonie empreinte de joie

July 23, 2018

AGUA AZUL, Colombie — L’aube du dimanche 22 juillet a vu plus de 1 000 personnes se rassembler pour célébrer un moment historique, alors que la première maison d’adoration bahá’íe de Colombie ouvrait ses portes à tous.

Réunis à l’ombre du temple, les participants attendaient leurs visites à l’intérieur du bâtiment central, tandis qu’un esprit de joie et d’anticipation enthousiaste remplissait l’atmosphère. L’ouverture du temple marque une nouvelle étape dans le développement de la foi bahá’íe au Norte del Cauca, où elle a des racines depuis plus de quatre décennies.

« Nous pouvons à peine supporter la joie immense que nous ressentons en sachant que nous avons maintenant une maison d’adoration ici », a déclaré Carmen Rodriguez, de la ville voisine de Villa Rica, se référant à la signification de ce moment.

Les participants, arrivés en bus peu de temps après l’aube, se sont rangées dans une grande tente où la cérémonie a eu lieu. Après les discours liminaires, ils se sont dirigés vers le bâtiment central pour prier.

« Je crois que la maison d’adoration est un endroit très important non seulement pour le Norte del Cauca, mais aussi pour toute la région, explique Hender Martínez, de la ville voisine de Santander de Quilichao. L’atmosphère à l’intérieur du temple est quelque chose de totalement unique. Vous ressentez la tranquillité et la paix. »

Diapositives
36 images
Personnes passant devant les bâtiments auxiliaires du temple pour leur visite à l’intérieur de l’édifice central. Le groupe était conduit par Carmen Elisa de Sadeghian, la représentante de la Maison universelle de justice au rassemblement (première rangée, à droite).

Beaucoup des personnes présentes avaient participé aux premières discussions sur la conception du temple au cours des mois qui ont suivi son annonce par la Maison universelle de justice en 2012. « J’ai participé à ces premières réunions communautaires sur la création de la maison d’adoration. Chaque personne a été en mesure d’apporter des idées et des concepts pour le projet. Maintenant, nous pouvons voir le résultat de ce processus », a déclaré Carlos Ever Mesur du village voisin de Mingo.

Mme Carmen Elisa de Sadeghian, représentant de la Maison universelle de justice, des dignitaires locaux et l’architecte du temple se sont exprimés au cours de l’inauguration. Mme de Sadeghian a lu une lettre de la Maison de justice adressée aux participants. « La maison d’adoration se dresse désormais comme un symbole de la beauté inhérente à la noble population de cette région et son architecture évoque la générosité de sa terre natale », indique la lettre, datée du 22 juillet 2018.

« Ce moment historique n’est pas la fin d’un processus », a déclaré M. Gustavo Correa, ancien membre de la Maison universelle de justice, qui a pris la parole à l’inauguration. « C’est une étape très importante dans une entreprise qui vise à apporter la prospérité spirituelle et matérielle à toute une région. »

Mme Jenny Nair Gómez, maire de Villa Rica, s’est également adressée à l’auditoire dans un discours édifiant, qui racontait la première fois où son bureau a été contacté au sujet de l’idée d’une maison d’adoration. « Nous sommes très honorés d’avoir cette maison d’adoration au Norte del Cauca », s’est-elle exclamée. Elle était l’un des quatre maires qui assistaient à l’évènement.

Dans son exposé sur l’histoire de la Foi dans la région, Farzam Arbab, ancien membre de la Maison universelle de justice, a déclaré : « Alors que nous réfléchissons aujourd’hui, après presque un demi-siècle de progrès continus, certains mots, caractérisant les peuples de la région et leurs aspirations, viennent à l’esprit : une immense réceptivité spirituelle, un perception spirituelle aiguë, un respect sincère pour les réalisations intellectuelles, une immense capacité de joie et de souffrance qui s’associent l’une à l’autre, une gentillesse sans prétention et une générosité du cœur, une détermination indomptée, et un esprit brillant que les vents de l’oppression ne peuvent pas éteindre. »

La musique et la danse traditionnelles occupaient une place de choix lors de l’inauguration et ont reflété l’esprit de l’évènement.

« La maison d’adoration : un emblème de notre histoire, un symbole de progrès pour toute la région », a chanté un groupe musical alors que les danseurs se produisaient. L’œuvre, intitulée Âme du Norte del Cauca, traite de l’arrivée de la foi bahá’íe dans la région et de la façon dont les enseignements bahá’ís ont donné corps aux espoirs et aux aspirations de la population. Le groupe a également interprété une chanson intitulée La Cumbia del Jardinero.

Après le programme d’ouverture, Mme de Sadeghian a conduit le premier des cinq groupes pour un programme de dévotion à l’intérieur de la maison d’adoration. Ce programme se composaient de prières et de citations des écrits bahá’ís, dont certaines étaient chantées par une chorale. Chaque groupe est resté par la suite pour un moment de prière silencieuse avant de faire place au groupe de participants suivant.

L’évènement de ce dimanche marque le début d’une période d’inauguration d’un mois. Dans le cadre d’une série de visites hebdomadaires au temple, 1 500 personnes devraient participer à un programme spécial intitulé Ma première visite à la maison d’adoration bahá’íe. Le programme comprendra plusieurs des éléments de la cérémonie d’inauguration de dimanche, permettant à plus de personnes de participer à l’ouverture historique du temple.

L’inauguration de la maison d’adoration en Colombie fait suite à celle d’un autre temple local au Cambodge en septembre et précède l’inauguration de cinq autres maisons d’adoration bahá’íes. Des temples en Inde, au Kenya, au Vanuatu, en République démocratique du Congo et en Papouasie-Nouvelle-Guinée ouvriront leurs portes dans les prochaines années.

La veille de l’ouverture, la communauté baha’ie de Colombie a tenu une conférence de presse avec des journalistes locaux pour discuter de l’occasion et de son importance pour la communauté.
Des volontaires des communautés voisines ont aidé à préparer le site pour la cérémonie du dimanche, à aménager les environs du temple et à nettoyer l’intérieur de l’édifice central.